Activités de formation

24 mars 2021

Karel Musilek (Cardiff Business School)

Atelier sur plateforme virtuelle

Working Lives Beyond Balance and Encroachment: Form of work/life in coliving

Dans cette présentation, l’auteur plaide pour un renouvellement des discussions sociologiques sur la vie professionnelle et économique. La recherche dans ce domaine a eu tendance à se concentrer sur les questions d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et sur l’empiétement du travail sur la vie non professionnelle. Bien que ces recherches soient éclairantes, elles ne reflètent pas toujours la transformation des pratiques et des arrangements sociomatériels de la vie professionnelle.

Notamment, l’auteur suggère que c’est dans ces pratiques et arrangements que l’extensification et l’intensification du travail sont prises en compte et reproduites. Pour commencer à combler cette lacune, l’auteur s’appuie sur la notion de « formes de vie » et l’élargit pour conceptualiser la vie professionnelle, la façon dont elle est façonnée ainsi que les pratiques et les dispositions sociales qui la soutiennent. Il explore cette question à travers une étude ethnographique du ‘coliving’ – un nouveau mode de vie et un nouveau site d’investigation sociologique – qui cherche à modifier la vie domestique et personnelle en fonction des exigences d’un travail omniprésent et intensif et des idéaux de réussite professionnelle et entrepreneuriale.


6 novembre 2020

Valeria Pulignano (KU Leuven)

Work and Equalities Institute – Tackling contemporary research challenges in uncertain times Postgraduate Researchers’ Virtual Seminar Series

Re-framing your research

Chaque projet de recherche évolue et change, à mesure que de nouveaux défis et de nouvelles questions se présentent. La pandémie actuelle constitue l’une de ces situations. Au cours de cet atelier virtuel, Valeria Pulignano, professeure à la KU Leuven et cochercheuse au CRIMT, a fait part de son expérience dans la refonte des projets de recherche. S’appuyant sur l’exemple du ResPeTMe, un projet majeur d’Horizon 2020 dont elle est la chercheuse principale, la professeure Pulignano a partagé la manière avec laquelle elle a abordé les contraintes posées à la recherche en contexte de pandémie. L’atelier a également fournit l’occasion aux étudiant.e.s de partager certaines de leurs préoccupations et de parler de solutions pratiques quant à la manière de repenser leurs projets dans la situation actuelle.


17 septembre 2020

Kate Farhall (CPOW-RMIT), Phela Townsend (SMLR-Rutgers University)

Atelier doctoral sur plateforme virtuelle

Critical Race Theory and Intersectionality in IR

Portant sur la CRT (Critical Race Theory) et l‘intersectionnalité, cet atelier a été organisé par Kate Farhall (CPOW-RMIT) et Phela Townsend (SMLR-Rutgers University). Celui-ci poursuivait quatre objectifs : (1) partager le travail et les objectifs du groupe CRT/Intersectionnalité du CRIMT avec le réseau élargi des étudiant.e.s ; (2) réfléchir en groupe aux événements récents survenus aux États-Unis et dans le monde, y compris dans le sillon du mouvement Black Lives Matter, et de considérer leurs impacts sur chacun en tant que personnes et chercheur.euse.s en sciences sociales ; (3) donner un aperçu des parcours et des défis auxquels les étudiant.e.s au doctorat qui travaillent ou prévoient travailler avec la CRT dans le cadre de leurs recherches seront confrontés ; et (4) faire un remue-méninges collectif et recueillir des commentaires sur la façon dont le groupe CRT/Intersectionnalité du CRIMT peut équiper et soutenir les étudiant.e.s et les chercheur.euse.s affilié.e.s qui travaillent avec la CRT et l’intersectionnalité et cherchent à les intégrer à leurs travaux.


8 août 2020

Peter Morgan (University of Cardiff)

Atelier doctoral sur plateforme virtuelle

Introduction to the ‘R’ programming language

Dans le cadre de cet atelier, le professeur Peter Morgan de la Cardiff University a offert un cours d’introduction au langage statistique « R » aux étudiant.e.s membres du CRIMT. Il a notamment été question du chargement d’ensembles de données dans R, de la navigation au moyen de certaines commandes de base permettant de résumer et d’illustrer des données, de l’exécution de procédures statistiques de base et du téléchargement et de l’installation d’extensions spécialisées ajoutant des fonctionnalités à la plateforme.


28 mai 2020

Adam J. Fowler (Directeur de la recherche, Beacon Economics, région du Grand Los Angeles), Sylvain Schetagne (Directeur, Recherche et action sociopolitique et bien-être des résidents, Fédération des médecins résidents du Québec), Philippe Scrimger (Conseiller en recherche, Emploi et Développement social Canada)

Atelier doctoral sur plateforme virtuelle

Considering Careers Outside of Academia

Dans notre domaine, les doctorants et les postdoctorants ont souvent tendance à ne voir qu’un seul cheminement de carrière : celui de chercheur universitaire. L’objectif de cette activité était de faire découvrir aux étudiant.e.s d’autres options de carrière dans les domaines du travail et de l’emploi, du droit du travail, de la gestion et des relations industrielles. Plusieurs ancien.e.s étudiant.e.s occupent aujourd’hui une variété de postes de fonction dans diverses organisations (syndicats, agences gouvernementales, ministères, instituts de recherche, etc.), et il nous semblait important d’entendre le point de vue de ceux et celles qui ont suivi, avec succès, d’autres parcours. Qui plus est, étant donné les défis uniques que pose la pandémie de Covid-19, nous avons pensé qu’il serait à propos de mettre en lumière le travail de collègues qui placent leurs compétences en matière de recherche au service du monde politique, du gouvernement et de la santé publique.


22 mai 2020

Sabrina Ruta (Gestionnaire et chef d’équipe, Agence du revenu du Canada), Martine Poulin (Directrice, Prévention des problèmes de SST et réadaptation, Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail), Carol-Anne Gauthier (CEGEP Champlain St. Lawrence/ Université Laval)

Atelier doctoral sur plateforme virtuelle

Faire carrière en dehors du milieu universitaire

Dans notre domaine, les doctorants et les postdoctorants ont souvent tendance à ne voir qu’un seul cheminement de carrière : celui de chercheur universitaire. L’objectif de cette activité était de faire découvrir aux étudiant.e.s d’autres options de carrière dans les domaines du travail et de l’emploi, du droit du travail, de la gestion et des relations industrielles. Plusieurs ancien.e.s étudiant.e.s occupent aujourd’hui une variété de postes dans diverses organisations (syndicats, agences gouvernementales, ministères, instituts de recherche, etc.), et il nous semblait important d’entendre le point de vue de ceux et celles qui ont suivi, avec succès, d’autres parcours. Qui plus est, étant donné les défis uniques que pose la pandémie de Covid-19, nous avons pensé qu’il serait à propos de mettre en lumière le travail de collègues qui placent leurs compétences en matière de recherche au service du monde politique, du gouvernement et de la santé publique.


24 octobre 2019

Maite Tapia (Michigan State University), Olivier Jégou (UCLouvain), Isabelle Hudon (Université Laval), Matthew Fischer-Daly (Cornell University), Sari Madi (Université de Montréal)

École doctorale du CRIMT 2019

Hôtel Chéribourg, Magog

L’expérimentation institutionnelle et l’amélioration du travail

Tenue une fois l’an, l’École doctorale du CRIMT offre un forum d’échange unique aux étudiant.e.s membres. Durant une journée de travaux, ces dernier.ère.s abordent une série d’enjeux théoriques et méthodologiques liés à leurs études et, plus largement, au parcours doctoral.

Le programme de l’Édition 2019 de l’École doctorale comportait une séance de « Speed dating » pour apprendre à mieux se connaître, un atelier sur le modèle de présentation des cas d’expérimentation, où les étudiants étaient invités à faire part de leur réflexion sur le gabarit et discuter de la manière de le bonifier, puis une séance sur le concept d’intersectionnalité et son utilité dans les recherches en relations industrielles.


8 mai 2019

Francine Jacques (Université Laval), Sean O’Brady (McMaster University), Nicolas Roby (Université de Montréal), Émilie Lessard-Mercier (Université Laval), Phela Townsend (Rutgers University), Kate Farhall (RMIT), Jeff Lane (Rutgers University), Tamara Lee (Rutgers University), Sheba Tejani (The New School)

Journée doctorale du CRIMT 2019

Université de Montréal, Montréal

L’expérimentation institutionnelle et l’amélioration du travail

Tenue une fois l’an, la journée doctorale du CRIMT offre un forum d’échange unique aux étudiant.e.s membres. Durant une journée de travaux, ces dernier.ère.s abordent une série d’enjeux théoriques et méthodologiques liés à leurs études et, plus largement, au parcours doctoral.

Le programme de l’Édition 2019 de la journée doctorale comportait une séance sur ce qui constitue un bon dossier de demande de bourses ou des subventions, un atelier sur le renforcement de la communauté des doctorants du CRIMT et une séance sur le concept d’intersectionnalité et son utilité dans les recherches en relations industrielles avec Jeff Lane (Rutgers University), Tamara Lee (SMLR-Rutgers University) et Sheba Tejani (The New School).


13 novembre 2018

Amanda Coles (Deakin University), Émilie Genin (Université de Montréal)

Atelier méthodologique sur l’analyse des politiques

Université de Montréal, Canada

Experimenting for Equality: What’s the Problem Represented to Be? Or WPR approach

En lien avec le sommet international Expérimenter pour l’égalité. Les inégalités de genre dans l’industrie mondiale de la production sur écran, Amanda Coles (Deakin University) et Émilie Genin (Université de Montréal), toutes deux cochercheuses au CRIMT, ont offert un atelier d’une journée portant sur l’analyse des politiques aux étudiant.e.s des cycles supérieurs du CRIMT. L’atelier de recherche interactif portait sur les fondements théoriques de l’ouvrage de Bacchi intitulé What’s the problem represented to be? (WPR). L’atelier a permis d’opérer un examen systématique des objets et des agents politiques, ainsi que des approches de l’analyse des discours politiques, puis de voir comment cette approche pouvait être utile dans leurs propres projets de recherche.


24 octobre 2018

Adelheid Hege (Institut de Recherches Économiques et Sociales), Christian Dufour (CRIMT), Amanda Coles (Deakin University), Urwana Coiquaud (HEC Montréal), Chloé Fortin-Bergeron (UQTR), Johanna Weststar (University of Western), Charlotte Yates (University of Guelph), Nicolas Roby (CRIMT – Université de Montréal)

École doctorale du CRIMT 2018

Hôtel Manoir-des-Sables, Magog

L’expérimentation institutionnelle et l’amélioration du travail

Tenue une fois l’an, l’École doctorale du CRIMT offre un forum d’échange unique aux étudiant.e.s membres. Durant une journée de travaux, ces dernier.ère.s abordent une série d’enjeux théoriques et méthodologiques liés à leurs études et, plus largement, au parcours doctoral.

Le programme de l’Édition 2018 de l’École comportait une séance sur les entretiens en recherche qualitative, un atelier sur les processus d’embauche dans le milieu universitaire, une séance sur utilisation de la plateforme technologique du partenariat de recherche du CRIMT, puis un appel à l’action sur l’intersectionnalité et son potentiel en recherche. 


15 mai 2018

Julie Garneau (Université Laval), Laurence Derouin-Dubuc (Université de Montréal), Isabelle Hudon (Université Laval), Lucie Morissette (HEC Montréal), François Bolduc (Université Laval), Sara Perez-Lauzon (HEC Montréal), Sébastien Parent (Université de Montréal), Sari Madi (Université de Montréal), Sondes Turki (Université de Montréal), Dalia Gesualdi-Fecteau (UQAM), Julien Gobeil-Proulx (Université Laval)

Journée doctorale du CRIMT 2018

Université de Montréal, Montréal

L’expérimentation institutionnelle et l’amélioration du travail

Tenue une fois l’an, la Journée doctorale du CRIMT offre un forum d’échange unique aux étudiant.e.s membres. Durant une journée de travaux, ces dernier.ère.s abordent une série d’enjeux théoriques et méthodologiques liés à leurs études et, plus largement, au parcours doctoral.

Le programme de l’Édition 2018 de la journée doctorale comportait une séance sur la nouvelle plateforme du partenariat de recherche du CRIMT, deux ateliers de présentations de cas et une séance sur comment donner du relief aux présentations en colloque avec Julien Gobeil-Proulx, Conseiller en pédagogie et technopédagogie, Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP), Université Laval.


26 octobre 2017

Isabelle Ferreras (TED-CriDIS – UCLouvain), Valeria Pulignano (UK Leuven), Louise Boivin (UQO), Amanda Coles (Deakin University), Kate Farhall (CPOW – RMIT), Georgina Murray (WOW – Griffith University), David Peetz (WOW – Griffith University), Blandine Émilien (UQAM), Nicolas Roby (CRIMT – Université de Montréal)

École doctorale du CRIMT 2017

Hôtel Manoir-des-Sables, Magog

L’expérimentation institutionnelle et l’amélioration du travail

Tenue une fois l’an, l’École doctorale du CRIMT offre un forum d’échange unique aux étudiant.e.s membres. Durant une journée de travaux, ces dernier.ère.s abordent une série d’enjeux théoriques et méthodologiques liés à leurs études et, plus largement, au parcours doctoral.

Le programme de l’Édition 2017 de l’École comportait une séance sur la notion d’expérimentation et son utilité comme cadre interprétatif, un atelier sur l’amélioration du travail eu égard aux écarts entre les sexes : paramètres pour une intégration transversale du genre dans les études sur l’expérimentation institutionnelle et son potentiel d’amélioration du travail, puis une séance sur un scénario d’expérimentation institutionnelle : gouverner le capitalisme en instaurant le bicaméralisme économique.


23 mai 2017

Nicolas Roby (Université de Montréal), Julie Garneau (Université Laval), Laurence Derouin-Dubuc (Université de Montréal), Mouhamadou Sanni Yaya (HEC Montréal), Lucie Morissette (HEC Montréal), Raoul Gebert (CRIMT), Marie Van den Broeck (HEC Montréal), Sondes Turki (Université de Montréal), Yves Blanchet (Université de Montréal), Sean O’Brady (McMaster University), Catherine Le Capitaine (Université de Montréal), Blandine Émilien (HEC Montréal), Mathieu Dupuis (TÉLUQ), Xiaoming Bao (Université de Montréal), Marie-Pier Bernard (Université Laval), Salima Kamoun (Université Laval), Charles Tremblay-Potvin (Université Laval), François Bolduc (Université Laval), Gilles Trudeau (Université de Montréal), Phil Almond (Leicester University), Martine D’Amours (Université Laval), Renée-Claude Drouin (Université de Montréal)

Journée doctorale du CRIMT 2017

HEC Montréal, Montréal

L’expérimentation institutionnelle et l’amélioration du travail

À l’occasion de cette Journée doctorale, les étudiantes et les étudiants financés par le Fonds de diffusion du CRIMT étaient conviés à venir répéter leur présentation devant leurs collègues doctorant.e.s. Sorte de ‘séances de simulation’ dont sont friands les Anglo-saxons (mais que nous n’avons pas vraiment l’habitude d’organiser au Québec), cette activité a permis aux étudiant.e.s de tester leurs idées et de peaufiner leur présentation (au regard des suggestions constructives de leurs collègues) ; de côté du Centre, cette Journée nous a permis de renforcer l’esprit d’équipe, de même que l’effet de levier de nos programmes de financement étudiant. Les présentations étaient regroupées en trois séances thématiques : les mutations des formes d’organisations économiques et des institutions de régulation du travail : regards sectoriels et territoriaux ; l’agentivité des acteurs au regard de l’encastrement institutionnel : le cas des gestionnaires mondialisés, des mutuelles de formation et de la gestion des risques sociaux ; la vie syndicale, la représentation et la gouvernance démocratique.

La Journée s’est conclue sur une séance portant sur la publication d’articles scientifiques (pour plusieurs, la suite logique de leur participation en colloque ou congrès). Nous avons demandé à quelques collègues professeur.e.s, lesquels occupent la position d’éditeur.trice de revue (Phil Almond, éditeur associé de l’International Journal of Human Resource Management, Martine D’Amours, éditrice de Relations Industrielles / Industrial Relations et Renée-Claude Drouin, ex-membre du Comité de rédaction pour le Québec du Canadian Labour & Employment Law Journal) d’animer cette séance, sous la présidence de Gilles Trudeau (Université de Montréal).